Self Attitude cabinet de psychothérapie à Montargis

La crise existentielle en 10 minutes

La crise existentielle ou quand votre existence ne fait plus sens pour vous-même !

Êtes-vous épuisé de vous précipiter dans la vie en faisant les mêmes choses monotones encore et encore ? Peut-être que ces choses qui étaient autrefois significatives semblent maintenant vides de sens et que la passion s'est éteinte. Avez-vous l'impression que les plaisirs sont éphémères et finalement décevants, que votre vie est une succession de fragments ponctués d'extases ponctuelles qui s'enflamment puis, comme un feu d'artifice, s'estompent dans les ténèbres et le désespoir ? Peut-être que vous êtes seul ou que vous vous languissez d'amours passées. Ou vous vous sentez vide et perdu dans le monde, ou nauséeux et privé de sommeil. Peut-être cherchez-vous encore une raison de vivre, ou avez-vous trop de raisons confuses, ou avez-vous oublié quelles sont vos raisons. Alors vous traversez peut-être une crise existentielle. Cet article vous invite à comprendre les différents types de crise existentielle, les risques et les complications, et quelques moyens de les surmonter.
Crise existentielle

Comment définir une crise existentielle ?

Une crise existentielle fait référence à des sentiments de malaise quant au sens, au choix et à la liberté dans la vie. Que l’on parle de crise existentielle ou d’anxiété existentielle, les principales préoccupations sont les mêmes : que la vie est intrinsèquement inutile, que notre existence n’a aucun sens parce qu’il y a des limites et que nous devons tous mourir un jour.

Quelle que soit la forme que prend votre crise existentielle, le problème, comme le voyait le philosophe danois Søren Kierkegaard (1813-1855), était que vivre sans passion revient à ne pas exister du tout. 

Et c’est mauvais pour nous tous car, sans passion, des vagues rampantes de négativité empoisonnent le monde. Kierkegaard pensait que l’une des racines de ce problème d’un monde sans passion est que trop de gens – ses contemporains mais, par extension, nous aussi – sont aliénés d’une société qui privilégie l’objectivité et les « résultats » (profits, productivité, résultats, efficacité) au détriment d’expériences humaines personnelles, passionnées, subjectives.

Dans son journal, Kierkegaard écrit : « Ce dont j’ai vraiment besoin, c’est d’être clair sur ce que je dois faire , pas sur ce que je dois savoir… il s’agit de trouver une vérité qui soit la vérité pour moi , de trouver l’idée pour laquelle je suis prêt à vivre et à mourir. « 

Trouver cette vérité, cette passion, était ce que Kierkegaard pensait pouvoir unir une existence, surmonter la mélancolie et vous aider à devenir plus épanoui. Kierkegaard avait quelques idées sur la façon d’exploiter l’angoisse de ce que nous en sommes venus à considérer comme une crise existentielle. 

Lire Kierkegaard ne résoudra pas nécessairement tous les problèmes, mais cela peut vous aider à comprendre certaines des sources de votre malaise et à voir de nouvelles possibilités pour votre vie.

L’anxiété existentielle a tendance à survenir lors des transitions et reflète la difficulté d’adaptation, souvent liée à la perte de sécurité. Par exemple, un étudiant qui s’éloigne de chez lui ou un adulte qui vit un divorce difficile peut avoir l’impression que les fondations sur lesquelles sa vie a été construite s’effondrent. 

Cela peut conduire à s’interroger sur le sens de leur existence. Pour les existentialistes, une crise existentielle est considérée comme un voyage, une prise de conscience, une expérience nécessaire et un phénomène complexe. Elle découle d’une prise de conscience de vos propres libertés et de la fin de la vie pour vous un jour.

Comment identifier si vous vivez une crise existentielle ?

Au cours d’une crise existentielle, une personne peut ressentir divers symptômes, notamment :

 
  • Anxiété
  • Dépression
  • Se sentir submergé
  • Isolement des amis et des proches
  • Manque de motivation et d’énergie
  • Solitude
  • Inquiétude obsessionnelle
 

Une crise existentielle survient souvent après des événements majeurs de la vie, tels que :

  • Changement de carrière ou d’emploi
  • Décès d’un être cher
  • Diagnostic d’une maladie grave ou potentiellement mortelle
  • Passer une tranche d’âge significative, telle que 40, 50 ou 65 ans
  • Vivre une expérience tragique ou traumatisante
  • Avoir des enfants
  • Mariage ou divorce

Quels sont les types de crises existentielles ?

La « crise existentielle » est un terme générique qui peut être utilisé pour décrire ou regrouper de nombreux types de problèmes.

Peur et responsabilité

L’existentialisme souligne que nous sommes tous libres de faire des choix dans la vie et avec cette liberté de faire des choix, vient la responsabilité. Cependant, étant donné le destin ultime de la mort, vos actions peuvent sembler dénuées de sens lorsqu’elles sont considérées par rapport à la vue d’ensemble de votre vie.

De cette façon, la liberté peut conduire au désespoir et la responsabilité qui accompagne cette liberté peut provoquer de l'anxiété. Combien de fois avez-vous lutté avec une décision et craigniez-vous que ce soit la mauvaise ? Cette peur de faire le mauvais choix reflète une angoisse de liberté liée à des préoccupations existentielles.

Les existentialistes croient que nous avons cette anxiété ou cette angoisse parce qu’il n’y a pas de « bonne » voie ni de guide pour nous dire quoi faire. Essentiellement, chacun de nous doit donner un sens à sa propre vie. Si cette responsabilité semble trop grande, nous pouvons nous replier sur des comportements qui nous protègent de ce sentiment d’anxiété.

Sens de la vie

Si vous luttez contre l’anxiété existentielle, vous vous demandez peut-être : « À quoi bon vivre ? Au fur et à mesure que vous traversez des transitions dans votre vie et que vous perdez la sécurité d’un contexte et d’une structure familiers, vous pourriez remettre en question le but de la vie, si à la fin, le résultat est que vous mourrez. Pourquoi passer par les motions ?

Le philosophe, journaliste et auteur français Albert Camus a soutenu que la capacité d’avoir de la passion pour ce qui pourrait autrement être considéré comme une vie sans sens reflète une appréciation de la vie elle-même. 

Si vous pouvez arrêter d’essayer de vivre pour la fin, ou le « but » et commencer à vivre pour l’acte d' »être » lui-même, alors votre vie consiste à le vivre pleinement, à choisir l’intégrité et à être passionné. Cela ressemble sans surprise au fondement de la méditation de pleine conscience dans le modèle médical de l’anxiété.

Authenticité

Une crise existentielle peut vous amener vers l’authenticité, ce qui peut également apporter de l’anxiété. Vous pourriez avoir des pensées sur la fugacité de votre existence et sur la façon dont vous la vivez. Lorsque vous arrêtez de tenir pour acquis que vous vous réveillerez vivant chaque jour, vous pourriez ressentir de l’anxiété, mais en même temps une signification plus profonde.

Vous remarquerez peut-être que tous les problèmes banals quotidiens qui vous dérangeaient tant ne semblent plus avoir d’importance et toutes les pensées, les peurs et l’anxiété à propos du banal disparaissent, car vous êtes confronté à un problème beaucoup plus important.

À la fin de votre vie, est-ce que tout cela aura de l’importance ? La carrière que vous avez choisie aura-t-elle de l’importance, combien d’argent vous aviez ou quelle voiture vous conduisiez ?

Événement majeur de la vie ou phase de la vie

De nombreuses personnes vivent une crise existentielle lorsqu’elles passent à une nouvelle phase de la vie, comme de l’enfance à l’âge adulte ou de l’âge adulte à la vie des seniors. 

Les événements majeurs de la vie, y compris l’obtention d’un diplôme, le début d’un nouvel emploi ou le changement de carrière, le mariage ou le divorce, le fait d’avoir des enfants et la retraite, peuvent également provoquer une crise existentielle.

Mort et maladie

La perte d’un partenaire, d’un parent, d’un frère, d’une sœur, d’un enfant ou d’un autre être cher oblige souvent les gens à faire face à leur propre mortalité et à remettre en question le sens de leur propre vie. 

De même, si vous faites face à une maladie grave ou potentiellement mortelle, vous pouvez avoir une crise existentielle qui vous amène à être submergé par des pensées de mort et le sens de la vie.

Histoire

Le terme «crise existentielle» trouve ses racines dans la philosophie de l’existentialisme, qui se concentre sur le sens et le but de l’existence dans une perspective globale et individuelle.

Les existentialistes voient l'anxiété différemment des psychiatres et des psychologues. Plutôt que de percevoir l'anxiété comme un problème qui doit être résolu, ils la considèrent comme une partie inévitable de la vie que tout le monde connaîtra et quelque chose de positif et qui peut nous apprendre des leçons importantes sur la vie.

Ils voient les préoccupations ultimes de la vie comme la mort, la liberté, l’isolement et le non-sens. On pense que ces préoccupations provoquent des sentiments de terreur et d’angoisse parce que nous ne pouvons jamais être sûrs que nos choix sont les bons, et une fois qu’un choix est fait, l’alternative doit être rejetée.

En 1844, le philosophe danois Soren Kierkegaard écrivait : « Quiconque a appris à être anxieux de la bonne manière, a appris l’ultime ». Cela exprime l’idée que l’anxiété existentielle va au-delà de la peur des problèmes quotidiens.

Comment faire face à une crise existentielle ?

Vivre une crise existentielle ne signifie pas automatiquement qu’une personne a un problème de santé mentale. En fait, cela peut être une chose très positive. Remettre en question sa vie et son but est sain. Cela peut aider à donner une direction et conduire à un meilleur épanouissement en soi.

Développer l'état d'esprit "Je peux tout faire"

Avec un état d’esprit « je peux tout faire », les gens croient en leurs capacités, ont une attitude optimiste et ont hâte de créer un avenir serein. 

En même temps, ils ont un impact positif sur leur niveau de bonheur et de bien-être général.

Les gens qui pensent « Je peux tout faire » ont une opinion positive d’eux-mêmes et du monde. Croire que les choses vont s’arranger ne signifie pas ignorer la réalité ni que vous ignorez les problèmes ou les problèmes de blanchiment.

Les gens qui regardent du bon côté savent qu'avec deux résultats possibles, l'un négatif et l'autre positif, ils pourraient tout aussi bien choisir celui qui augure bien.

Croire que vous avez le pouvoir d’accomplir et de faire bouger les choses est puissant. Une attitude dans laquelle vous vous attendez à ce que de bonnes choses se produisent et cherchez à ce que de bonnes choses se produisent est également avantageuse pour votre santé.

Les avantages exceptionnels pour votre santé et votre bien-être sont les suivants :

Augmentation de l'estime de soi

L‘estime de soi décrit comment vous vous considérez. C’est votre sens de la valeur et un moyen de déterminer si vous vous sentez bien et aimez qui vous êtes. Avec une attitude « je peux tout faire », vous avez plus de chances d’avoir une bonne estime de vous-même. C’est parce que vous avez confiance en vos capacités et que vous pensez pouvoir faire bouger les choses.

Dans des recherches récentes, les scientifiques ont découvert que les actes de bienveillance renforçaient l’estime de soi des adolescents. Les scientifiques ont mené l’étude sur la base de questionnaires de 681 participants adolescents. L’objectif des scientifiques était de déterminer comment l’estime de soi était associée à des actes de bienveillance envers la famille, les amis et les étrangers.

Les résultats ont montré que tous les actes de bienveillance amélioraient leur estime de soi. Fait intéressant, les actes envers les étrangers, par exemple par le biais du bénévolat, ont eu un effet positif plus important que les actions prosociales qui ont aidé la famille ou les amis. La compréhension est que les adolescents sont repartis avec plus d'un sentiment de compétence personnelle après avoir fait du bénévolat et donné d'eux-mêmes.

Augmentation de la confiance en soi

Les personnes qui ont confiance en elles sont plus résistantes au stress. Ils ne se comparent pas aux autres , sont plus performants et se fixent des limites pour rester en bonne santé.

Perspectives d'avenir positives

Lorsque vous croyez que vous pouvez faire à peu près n’importe quoi, vous voyez l’avenir sous un jour positif. Utiliser une pensée positive pour l’avenir et imaginer qu’un jour les rêves se réalisent se traduit par une inspiration accrue pour atteindre des objectifs à long terme

Même si dire à quelqu’un qu’il est génial peut sembler être bénéfique, en réalité ce n’est pas le cas. Les parents félicitent parfois leurs enfants de cette façon. Au lieu de dire « tu es si intelligent », par exemple, il est préférable de les complimenter en disant : « Vous avez travaillé si dur pour cela ».

De cette façon, vous louez leurs capacités intrinsèques à travailler avec diligence. En complimentant de cette manière, les enfants et les adultes comprennent qu’ils peuvent s’améliorer. Ils seront ainsi plus motivés.

Assurance d'une longue vie

L’optimisme est également associé à une longévité exceptionnelle. Dans une étude récente, les scientifiques ont découvert que des niveaux d’optimisme plus élevés étaient associés à une durée de vie plus longue (11 % à 15 % plus longue en moyenne) et à de plus grandes chances de longévité exceptionnelle. 

La longévité exceptionnelle est définie comme vivant jusqu’à l’âge de 85 ans ou au-delà. Cela s’ajustait également aux données démographiques et aux conditions de santé de base.

Ces associations étaient significatives dans deux cohortes indépendantes et d’une ampleur similaire chez les hommes et les femmes. Étant donné qu’une durée de vie accrue est souvent corrélée à une vie positive, leurs résultats semblent suggérer que l’optimisme peut être une ressource importante pour promouvoir un vieillissement en bonne santé et la résilience.

Et si vous êtes naturellement pessimiste ?

Les pessimistes se blâment eux-mêmes ou blâment les autres. En général, ils recherchent et trouvent un ensemble d’événements négatifs. C’est presque comme si se concentrer autant sur une mauvaise chose après l’autre crée plus de mauvaises choses.

Vous pouvez vous entraîner à être optimiste . Bien que vous puissiez avoir une tendance naturelle à regarder les ombres et les nuages, vous pouvez changer votre état d’esprit dans le sens de croire que les choses sont possibles (dans des limites raisonnables).

Voici 6 façons de réduire le pessimisme :

  • Identifiez les pensées négatives derrière vos comportements. Cela pourrait être un discours intérieur négatif.
  • Remettez en question cette croyance erronée qui sous-tend le discours intérieur
  • Regardez la conséquence de votre négativité. Par exemple, vous dire que vous n’obtiendrez jamais de promotion ne vous fait pas vous sentir bien dans votre peau ni ne vous incite à prendre des mesures pour aller de l’avant.
  • Dynamisez-vous en réalisant que vous vous sentez mieux lorsque vous pensez positivement.
  • Souvenez-vous de vos succès passés et concentrez-vous sur eux.
 

Pratique, pratique, pratique. Il vous faudra un certain temps pour développer une attitude plus positive, mais vous pouvez le faire avec un peu de temps et de patience.

Bien que l’optimisme appris soit important, vous ne voulez pas nier vos vrais sentiments ou faire preuve d’une fausse positivité. Cela ne fait pas partie d’une stratégie saine. Les affirmations positives fonctionneront, mais seulement si elles sont authentiques.

Par exemple, une affirmation positive que vous pouvez répéter lors d’une mauvaise situation pourrait être : « Cette situation n’est pas bonne, mais je suis fort et je m’en sortirai. Ou « Bien que ce soit définitivement un revers, je rebondirai comme je l’ai fait auparavant. »

Humanisez votre vie pour une existence remplie de sens

Lorsque les crises existentielles s’avèrent difficiles et entraînent du stress, de l’anxiété ou de la dépression, un thérapeute peut également aider à traiter ces problèmes et vous aider à explorer des stratégies d’adaptation. 

Parce que le changement peut causer du stress, il peut avoir un effet sur la vie quotidienne. 

Une personne confrontée à une crise existentielle peut, par exemple, souffrir de dépression, d’anxiété ou de fatigue, avoir des troubles du sommeil ou abuser de drogues et d’alcool. 

Lorsque les gens savent qu’ils vivent une crise existentielle, il peut être justifié de parler à un thérapeute pour que des changements importants dans la vie se produisent. De cette façon, on peut se préparer aux changements et être mieux à même d’y faire face à l’avenir, même sans connaissance préalable des changements potentiels.

À chaque crise existentielle, il peut y avoir un sentiment de chagrin face à la perte que vous devrez vivre. Même lorsque vous attendiez, ou même que vous accueilliez, un changement positif dans votre existence, il est tout à fait normal de ressentir de la tristesse pour ce que vous laissez derrière vous. 

Il est important de gérer ce sentiment de perte et cette peur de l’inconnu avant d’être prêt à embrasser votre nouvelle réalité. Lorsque votre système de soutien habituel ne suffit pas, il est peut-être temps de parler avec un professionnel.

Si vous sentez que vos ressources sont épuisées, cherchez des moyens de renforcer votre volonté pendant les moments critiques. Etre accompagné par la thérapie intégrative vous apprend à vous sentir mieux avec vous même et avec les autres.

Avoir la Self Attitude se définit comme la possibilité pour chacun, de choisir face à l’adversité de l’existence, l’attitude qui va transformer ses tragédies en réussite tout en étant aligné à son identité pour devenir à tout âge la meilleure version de soi-même.

Développer sa conscience de soi pour transcender ses blessures émotionnelles, son système de pensées, ses croyances, ses peurs sont essentiels pour ne pas vous laisser diriger par cette partie de vous qui cherche à vous protéger, mais de ce fait vous mène aussi exactement à l’opposé de là où vous voulez vous rendre dans la vie.

Avec Cécile, nous vous proposons un accompagnement individuel personnalisé basé sur la thérapie intégrative avec une relation collaborative basée sur l’alliance thérapeutique.

Ces méthodes placent l’émotion au cœur de l’évaluation psychopathologique et du processus de changement, comme le font par exemple les thérapies de pleine conscience ou la thérapie d’acceptation et d’engagement.

Ainsi, grâce à notre expertise, ainsi que notre expérience, nous vous proposons les pistes qui vous aident à vous comprendre et à mieux vous accepter.

Notre objectif est de vous réconcilier avec vous-même, afin de vous faire prendre conscience de votre valeur intrinsèque et de définir par vous même et pour vous même, comment vous pourrez être digne de votre valeur personnelle.

En passant du statut passif à actif, vous redevenez maître du jeu et trouvez naturellement la voie de l’épanouissement.

C’est pourquoi, nous serons ravis de vous apprendre de nouveau à vous percevoir d’une façon saine et bienveillante. Vous libérer de vos blessures du passé. Reprendre conscience de votre valeur personnelle. Faire de nouveau choix de vie en phase avec votre unicité. Retrouver votre confiance en vos capacités à nouer de nouvelles relations et trouver votre propre vocation selon vos critères de réussite.

Amicalement

Franck & Cécile

Découvrez les Témoignages 100% Authentiques de nos clientes

La crise existentielle en 10 minutes 7

Suivez-nous

Nos articles

Self Attitude cabinet de psychothérapie à Montargis
Institut Self Attitude

En présentiel ou en téléconsultation, nous serons à vos cotés pour vous aider à redonner du sens à votre existence.

Adresse

Institut Self Attitude

16 boulevard des Belles Manières 

45200 MONTARGIS

Tél : 0781017528

Institut Self Attitude

13 rue Eugène Piron

45200 COURTENAY

Tél : 0752026464

Courriel : contact@self-attitude.fr

Copyright 2021 Institut Self Attitude – Tous droits réservés

Confirmation

Votre demande a bien été prise en compte, nous vous rappelons dès que possible sous 48h ouvrées

Une question ? Besoin de plus d'informations sur nos accompagnements ?

Appel gratuit 15 minutes

Bénéficiez d'un entretien gratuit de 15 minutes avec Cécile ou Franck pour répondre à toutes vos questions

Les informations suivies d’un astérisque (*) sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées uniquement à l’institut Selff. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et de suppression de vos données, que vous pouvez exercer suivant notre politique  de gestion de donnée.

Ne passez pas à coté de votre dernière chance de réussir votre existence !